Conseils pour le sommeil: à ne pas suivre à la lettre

Conseils pour le sommeil: à ne pas suivre à la lettre

La nuit précédent votre course, c’est ambiance Bisounours, marathon des nuages, jambes légères et souffle inépuisable ? Ou plutôt traversée du désert, gourde à sec, mémé sur le dos et open-suffocation ?

Dans le premier cas, les conseils suivants ne vous seront pas d’une grande utilité, dans le second cas par contre, ces conseils aussi professionnels que scientifiques vous sauveront la carrière :

Donc, 3 méthodes pour dormir comme un bébé, l’esprit léger, les veilles de compétitions :

  • Le petit joint : feuilles longues, un peu de tabac, un peu de cannabis, à fumer à dose homéopathique bien évidemment. Effet secondaire probable : Réveil au commissariat.
  • Le petit verre : 2cl de Rhum, quelques gouttes de citron et une lichette de sucre de canne, une bonne gorgée et le coup de massue est assuré. Effets secondaires probables : l’envie d’un deuxième verre, d’un troisième, le dance-floor, la nuit blanche, le réveil qui sonne en vain, vos baskets qui ne verront jamais la ligne de départ…
  • La méthode ovine : méthode ancestrale consistant à compter (bêtement ?) des moutons sautant (bêtement ?) une barrière. Effets secondaires probables : exil en Lozère, achat d’une bergerie.

Plus de conseils insolites mais (très) utiles sur www.josyrunning.com

A plus les Josy !

Author

Follow Us On Instagram @josyrunning